CONTACT
25 SEPT. 2020

En général, lorsqu'une entreprise a besoin de financement et s'adresse à un investisseur, il finit par acquérir un pourcentage des actions. Mais que se passe-t-il si vous ne souhaitez pas que de nouveaux partenaires rejoignent l’entreprise ?

Dans ces cas, la solution consiste à signer un contrat de compte de participation, qui permet à l'entreprise d'obtenir un financement sans que l'investisseur devienne partenaire. Ainsi, si l'entreprise va bien, elle récupère une partie des bénéfices convenus ; et si cela ne va pas, vous assumerez les pertes correspondantes.

Quels sont les avantages du contrat de compte de participation ?


Le principal avantage de ce type de contrat est que l'investisseur ne deviendra jamais un partenaire de l'entreprise et doit seulement être informé des résultats économiques. En ce sens, vous pouvez avoir la tranquillité d'esprit de continuer à contrôler la gestion de l'entreprise.

Il est également possible de convenir que le compte de participation n'affecte qu'une activité spécifique, et non toute l'activité de l'entreprise. De cette manière, nous pouvons nous ouvrir à de nouveaux marchés sans que le nouvel investisseur n'intervienne dans les entreprises existantes.

Ce type de contrat présente des avantages fiscaux, tant pour l'investisseur que pour l’entreprise :

  • Pour l’entreprise : la distribution des bénéfices qui correspond à l'investisseur sera une dépense déductible. De cette façon, l'entreprise économisera 25%.
  • Pour l’investisseur : ce revenu sera un retour sur capital mobilier et sera imposé sur votre impôt sur le revenu des personnes physiques sur l'assiette épargne à un taux compris entre 19% et 25%. Et même si l'investisseur était associé et recevait des dividendes, ils devraient également être imposés à ces taux, mais avec le compte de participation, ils pourront obtenir un net plus élevé.

Par exemple, si une entreprise formalise une joint-venture avec un investisseur sur une nouvelle entreprise et que dans une année spécifique cela génère 200 000 euros de profit, dont ils ont convenu que l'investisseur reçoit 30%.

En résumé, pour la même participation aux bénéfices, avec le compte joint l'investisseur obtient plus de bénéfices qu'en étant partenaire et, de son côté, l'entreprise a plus à répartir entre les autres partenaires.

MÁS NOTÍCIAS DE CINC

Le nouveau salaire minimum interprofessionnel est approuvé pour 2021

L'approbation de l'arrêté royal 817/2021, du 28 septembre, publié au BOE fixe le nou-veau salaire minimum interprofessionnel pour 2021.

Inscrivez-vous à la lettre d'information de CINC

Sujets d'intérêt