CONTACT
13 OCT. 2021
Le 13 avril, le gouvernement a approuvé le plan Moves III par le décret royal 266/202. Il s'agit de subventions destinées tant aux particuliers qu'aux entreprises pour favoriser l'achat de véhicules électriques et l'installation d'infrastructures de recharge, dans le but de promouvoir la mobilité durable. Le programme est initialement doté d'un budget maximum de 400 millions d'euros, et la durée prendra fin lorsque le budget sera épuisé ou, au plus tard, le 31 décembre 2023.
 

Qui peut prétendre à ces subventions ?


 
Particuliers, indépendants, communautés de propriétaires ou administrations sans activité économique qui ont acquis un véhicule inclus dans le programme ou qui ont installé un point de recharge depuis le 10 avril.
 
Pour les personnes morales et le reste des administrations, la validité des subventions commence à partir de la date de publication dans le DOGC (Journal Officiel du Gouvernement de Catalogne).
 

Quelles sont les exigences ?


 
Acquisition de véhicules électriques et à pile à combustible, acquisition directe ou financement par crédit-bail ou location.
  • Le concessionnaire devra faire un devis qui devra inclure une offre avec une remise de 1 000 €, en indiquant sans équivoque qu'il s'agit du programme Moves III et qu'il devra inclure l'application de la TVA, à condition de recevoir cette aide.
  • Les voitures particulières (M1), les camionnettes (N1) et les motos (L) doivent être neuves et immatriculées pour la première fois en Espagne, à l'exception des véhicules en leasing.
  • Dans le cas des véhicules de démonstration sur le lieu de vente, ils doivent avoir au maximum 9 mois à compter de la date de la première immatriculation et de la date de la demande d'aide ou de la date de la facture (la première de ces deux dates étant retenue). En outre, un concessionnaire ou un point de vente peut demander une aide pour un maximum de 30 véhicules.
  • Par conséquent, le concessionnaire est tenu de s'assurer que, y compris le véhicule qui l'intéresse, il n'a pas commercialisé plus de 30 véhicules électriques dans ces conditions et qu'il a demandé une aide au titre du programme MOVES III.
  • Le coût maximal des véhicules de tourisme est de 45 000 €.
  • La subvention pour l'achat d'une voiture hybride rechargeable offrant plus de 90 kilomètres d'autonomie en mode électrique est de 4 500 euros, et passe à 7 000 euros si le véhicule est également mis au rebut.
Vous pouvez accéder à la liste des véhicules subventionnés ici.
 

Mise en place d'une infrastructure de points de recharge de véhicules

L'infrastructure de recharge peut être utilisée aux fins suivantes:

  • Utilisation privée dans le secteur résidentiel, y compris les maisons unifamiliales.
  • Utilisation publique dans le secteur non résidentiel (appartements publics, hôtels, etc.).
  • Utilisation privée dans les aires de stationnement des entreprises privées et publiques (flotte propre).
  • Utilisation publique dans les zones de stationnement des entreprises privées et publiques (employés et clients).
  • Utilisation publique sur les routes publiques, c'est-à-dire les routes urbaines et interurbaines.
  • Utilisation publique sur le réseau routier, avec un intérêt particulier pour les infrastructures de recharge dans les stations-service et les stations d'essence.
Dans le cas des associations de propriétaires, la pré-installation et la canalisation du service de communication (Internet, 3G,...) pour la recharge intelligente pourront faire l'objet de subventions.
 
 Si les dépenses subventionnées dépassent le montant de 15 000 euros (hors TVA) dans le cas de fournitures ou de 40 000 dans le cas de travaux, un minimum de 3 offres de fournisseurs différents doit être présenté.
 

Quel est le montant ?


 
Les particuliers et les indépendants peuvent bénéficier de subventions allant de 1 100 euros (pour les motos électriques) à 9 000 euros (pour les camionnettes électriques avec mise au rebut d'un autre véhicule).
 
Pour les personnes morales et les entités ayant une activité économique, les montants vont de 700 euros à 5 000 euros.
 
 
 

 

MÁS NOTÍCIAS DE CINC

La Cour suprême autorise les entreprises à déduire leurs charges financières

L'arrêt du Tribunal Suprême du 26 juillet 2022 a affirmé que les charges financières accumulées pour un prêt en relation directe et immédiate avec l'exercice de l'activité de l'entreprise ne constituent pas une donation ou une libéralité. 

Inscrivez-vous à la lettre d'information de CINC

Sujets d'intérêt