CONTACT
23 SEPT. 2020

Nous rappelons que le télétravail est une forme d'organisation et / ou d'exécution du travail, qui utilise les technologies de l'information dans le cadre d'une relation de travail, dans laquelle un travail qui pourrait être effectué depuis les installations de l'entreprise est effectué à l'extérieur d’entre eux sur une base régulière.

Aspects à souligner de la norme:



1. Volontariat et réversibilité du télétravail: le travail à distance sera volontaire pour le travailleur et pour l'entreprise, ainsi que réversible. Le refus du travailleur de travailler à distance ne saurait justifier une modification substantielle des conditions de travail ou la résiliation du contrat.

2. Convention individuelle de travail à distance: l'entreprise est tenue de signer une convention écrite avec chaque travailleur dans un délai de 3 mois qui doit tenir compte des spécificités dérivées du travail, qui peuvent faire partie du contrat de travail ou être exécutées ultérieurement., mais cela doit être formalisé avant le début du travail à distance et enregistré auprès de l'Office de l'emploi. Cette exigence est exécutoire et punissable (RDL 5/2000, du 4 août).

Le contenu obligatoire minimum doit répondre à au moins 10 éléments:

  • Inventaire, moyens et outils que le travailleur utilise à domicile
  • Énumération des dépenses
  • Heures de travail du travailleur
  • Pourcentage et répartition entre le travail en face à face et le travail à distance
  • Centre de travail de l'entreprise et lieu de travail à distance
  • Durée du délai de préavis pour les situations de réversibilité
  • Moyens de contrôle métier
  • Procédure à suivre en cas de difficultés techniques empêchant le travail
  • Instructions pour le respect de la protection des données et de la sécurité des informations
  • Durée du contrat de travail à distance

3. Jours de télétravail: pour qu'un travailleur puisse bénéficier de la réglementation sur le télétravail, il doit effectuer 30% de sa durée hebdomadaire de travail à distance pendant une période de trois mois, soit au moins deux jours par semaine.

4. Frais de télétravail: le travailleur aura droit au paiement des frais liés aux équipements, outils et moyens liés au développement de son activité de travail. Ainsi, un mécanisme doit être mis en place pour déterminer et compenser ou payer les dépenses liées au télétravail dans la convention collective ou dans une convention entre l'entreprise et la représentation légale des travailleurs.

5. Egalité de traitement entre les travailleurs et les télétravailleurs: les employés qui présentent leurs services à distance auront les mêmes droits et ne pourront subir aucun préjudice dans aucune de leurs conditions de travail, y compris la rémunération, la stabilité de l'emploi, le temps de travail, la formation et la promotion professionnelle...

6. Contrôle des affaires: l'entreprise peut «adopter les mesures qu'elle juge les plus appropriées pour la surveillance et le contrôle» pour vérifier le respect par les travailleurs de toutes leurs obligations et obligations professionnelles, mais en tenant dûment compte de leur dignité.

7. Fourniture d’équipements: les entreprises seront tenues de fournir les moyens, équipements, outils et consommables nécessaires au développement du travail à distance, ainsi que la maintenance nécessaire. Les conventions collectives ou accords peuvent établir le mécanisme permettant de déterminer et de payer la compensation des dépenses correspondante.

8. Mineurs et formation: dans les contrats de travail avec les mineurs et les stages et pour la formation et l'apprentissage, vous ne pouvez conclure qu'un contrat de travail à distance garantissant au moins 50% de la prestation de services en personne.

9. Droits des travailleurs:

  • Droit à la déconnexion numérique en dehors des heures de travail et respect de la durée maximale de la journée.
  • Le droit à la vie privée et à la protection des données. L'entreprise peut ne pas exiger l'installation de programmes ou d'applications sur des appareils appartenant au travailleur, ni l'utilisation de ceux-ci dans le développement du travail à distance.
  • Droit à l'application de réglementations préventives et de protection en matière de sécurité et de santé au travail. L'évaluation des risques ne devrait concerner que la zone autorisée où les services seront fournist
  • Droit à des horaires flexibles respectant les heures de disponibilité obligatoires et les pauses fixées par la loi.
  • Enregistrement du droit à l’heure : le système d'enregistrement du temps doit inclure l'heure de début et de fin de la journée, ainsi que refléter précisément l'heure pendant laquelle le travailleur effectue un travail à distance.

Entrée en vigueur: le contrat de travail à distance doit être formalisé dans un délai de 20 jours à compter de la publication du présent arrêté royal.

Pour toute clarification ou doute, vous pouvez contacter le Département du Travail de CINC Asesoría (trabajo@cinc.es).

MÁS NOTÍCIAS DE CINC

Le nouveau salaire minimum interprofessionnel est approuvé pour 2021

L'approbation de l'arrêté royal 817/2021, du 28 septembre, publié au BOE fixe le nou-veau salaire minimum interprofessionnel pour 2021.

Inscrivez-vous à la lettre d'information de CINC

Sujets d'intérêt