CONTACT
17 MAI 2019
Assurance d’arrêt de travail aux travailleurs indépendants: tranquillité que garantie votre stabilité économique
 
L’assurance d’arrêt de travail est une solution parfaite pour les travailleurs indépendants. Ça lui permettez affronter les pertes que suppose avoir de laisser votre activité de travail pour maladie ou incapacité temporaire.
 

En quoi consiste?


 
Se traite d’une assurance très flexible. Le travailler indépendant reçoit une allocation chômage chaque jour jusqu’à le premier jour d’arrêt. Cette allocation complète parfaitement les allocations publiques.
 
Avoir contracté ce type de police lui permettez garantir une stabilité économique aux travailleurs indépendants en cas d’arrêt chômage, car les allocations publiques n’offrent pas une couverture suffisante.
 
Est-ce que vous savez combien vous pouvez encaisser si vous êtes au chômage pour maladie ou accident ? Volez-vous savoir si pourrez vous trouver dans une situation de pas protection.
 
 

Quel bénéfice a l’assurance d’arrêt de travail?


 
Elle garantit votre équilibre économique au cas d’arrêt ou incapacité temporaire avec une allocation qui peut aller de 10 jusqu’à les 250 euros.
 
- Engager cet assurance est facile et n’est pas nécessaire la visite médical, seulement vous avez de remplir un questionnaire de santé.
- Vous pouvez engager la couverture jusqu’à le premier jour d’arrêt ou mettre différentes franchises
-  Se traite d’une police à la portée de tout le monde, comme : des lésions de sport, processus avant et après la grossesse, processus mentales et physiques, etc.
- Elle n’est pas soumis à maladie ou accident (sauf les 12 moins de grossesse)
- Elle a des avantages fiscaux : si vous payez l’impôt sur le revenu des personnes physiques en régime d’estimation indirect, vous pouvez déduire jusqu’à 500 euros en dépenses de votre activité économique (sauf les Conseils Forestiers de Álava, Vizcaya et Guipúzcoa).
 

Contactez nous sans engagement


 
933 030 060
972 505 100
assegurances@cinc.com
 

 

MÁS NOTÍCIAS DE CINC

5 clés pour la réforme du droit des marques

Le 14 janvier, le décret royal 23/2018 est entré en vigueur, ce qui modifie la loi sur les marques de fabrique ou de commerce, qui concerne à la fois les déposants et les titulaires de marques.

Inscrivez-vous à la lettre d'information de CINC

Sujets d'intérêt


Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services et vous montrer des publicités en rapport avec vos préférences en analysant vos habitudes de navigation.

Si vous continuez à naviguer, nous considérerons que vous acceptez son utilisation. Vous pouvez obtenir plus d'informations en cliquant ici.

Accepter