CONTACT
03 NOV. 2017
Le 26 octobre, la Loi sur les Réformes Urgentes du Travail Autonome est entrée en vigueur, après avoir été finalement publiée dans la BOE. Le nouveau règlement réglemente une série de mesures visant à promouvoir l'activité et la survie des travailleurs indépendants, un collectif composé actuellement de 3,2 millions de personnes.
 
Les travailleurs indépendants, contrairement aux travailleurs salariés, ont plus de difficultés à maintenir leur activité, principalement en raison des charges administratives liées à l'enregistrement auprès des travailleurs indépendants. En ce sens, la nouvelle loi vise à donner une plus grande flexibilité aux cotisations de sécurité sociale, en plus d'augmenter les primes et de clarifier les déductions fiscales.
 
Certains changements sont déjà en vigueur depuis le 26 octobre, tandis que d'autres entreront en vigueur en janvier 2018. Nous expliquerons ensuite ce qu'ils sont et quand ils s'appliqueront:
 
h2]1. Mesures visant à renforcer la création d'emplois indépendants:

 
Le "taux forfaitaire" des travailleurs indépendants est prolongé à un an
 
L'une des principales mesures de promotion de l'auto-emploi est l'extension de six à douze mois du "forfait" déjà connu de 50 euros. Les travailleurs qui sont enregistrés pour la première fois comme travailleurs indépendants pourront en bénéficier.
 
Il sera également possible pour les travailleurs indépendants de reprendre leur activité, tant qu'ils ne sont pas inscrits dans le régime des indépendants pendant au moins deux ans, par rapport aux cinq ans actuels.
 
Si vous avez bénéficié de ces avantages, la période nécessaire pour y accéder sera de trois ans.
 
Entrée en vigueur: à compter du 1er janvier 2018.
 
Possibilité de rendre la pension de retraite et le travail autonome compatibles 100%
 
Auparavant, il était seulement possible de combiner le travail autonome avec 50% de la pension. Avec la nouvelle loi, la pension de retraite sera compatible à 100% avec le travail indépendant tant qu'il est prouvé qu'ils ont embauché au moins un employé.
 
L'embauche indéfinie du couple et des membres de la famille du travailleur indépendant est facilitée
 
Les travailleurs indépendants qui s'engagent indéfiniment comme employés de leur conjoint, ascendants, descendants et autres membres de la famille par consanguinité ou affinité, jusqu'au deuxième degré inclus, peuvent obtenir des primes de 100% pour 12 mois dans les paiements de sécurité sociale.
 
Primes pour les indépendants handicapés
 
Les travailleurs indépendants ayant un degré d'invalidité égal ou supérieur à 33% et qui contribuent pour la base minimum verront leur quota pour contingences communes réduit à 50 euros au cours des 12 mois suivant leur sortie, y compris l'incapacité temporaire. Les travailleurs indépendants handicapés qui choisissent une base de cotisation supérieure au minimum seront soumis à une réduction de 80% des frais.
 
Entrée en vigueur: à compter du 1er janvier 2018.
 
Il facilite l'embauche d'enfants handicapés des travailleurs indépendants
 
Le degré d'incapacité requis, qui sera fixé entre 33% et 65%, est réduit aux enfants de travailleurs indépendants âgés de plus de 30 ans, atteints d'un handicap physique ou sensoriel, afin de faciliter leur embauche en tant que travailleurs. compte étranger.
 

2. Mesures facilitant la contribution à la sécurité sociale et réduisant les charges administratives


 
Les surtaxes dans le paiement en dehors de la durée du quota de pigistes sont réduites
 
Les surtaxes pour retard de paiement du quota de travailleurs indépendants sont réduites de moitié (10%), à condition que ce soit dans le premier mois suivant l'expiration du terme.
 
Entrée en vigueur: à compter du 1er janvier 2018.
 
Remboursement de l'excès de cotation des travailleurs en pluriactivité
 
Les travailleurs qui combinent le travail indépendant avec un emploi rémunéré peut demander un remboursement de 50% de l'excédent de leurs contributions, qui aura lieu d'office par la Trésorerie Générale de la Sécurité Sociale avant le 1er mai de l'année suivante.
 

3. Mesures favorisant la réconciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle des travailleurs indépendants


 
L'âge des mineurs en charge est relevé pour accéder aux primes du quota de travailleurs indépendants
 
Il augmente de sept à douze ans des mineurs en permettant l'accès à la prime, pour une période pouvant aller jusqu'à douze mois d'actions 100% des contingences communes autonomes en cas d'embauche d'un travailleur régime général et le maintien de l'enregistrement dans le régime autonome.
 
Forfait de 50 euros pour un an pour réconcilier la maternité
 
un bonus pour les travailleurs indépendants qui, ayant cessé ses activités pour la maternité, l'adoption, la garde pour adoption, famille d'accueil et de tutelle, encore une fois une activité sur leur propre avant les 2 ans après la fin est fixée. Dans ces cas, partagent des contingences communes seront fixés 50 par mois au cours des 12 premiers mois (ou 80% si elles avaient choisi une base minimale plus élevée).
 
100% de bonus sur le quota de travailleurs indépendants pendant les pauses de maternité et de paternité
 
Pendant les pauses maternité, paternité, adoption, la garde à l'adoption, les soins d'accueil, le risque pendant la grossesse ou risque pendant l'allaitement, à condition que cette période a une durée d'au moins 1 mois, un bonus de 100% appliquera le quota de travailleurs indépendants qui résulte de l'application à la base moyenne des 12 derniers mois. En outre, l'obligation de remplacer les travailleurs indépendants par un contrat intérimaire avec un chômeur pour profiter de ce bonus est retiré.
 
Accès aux prestations de maternité et de paternité pour les travailleurs indépendants
 
Les avantages économiques de la maternité et de la paternité consisteront en une subvention équivalente à 100% d'une base réglementaire, dont le montant quotidien sera la moyenne des bases de cotisation des 6 mois immédiatement avant l'événement causal, au lieu de considérer la base de cotisation du mois. Précédent comme avant.
 
Entrée en vigueur: au 1er mars 2018
 

4. Mesures visant à améliorer la contribution des travailleurs indépendants


 
Possibilité de changer la base de cotisation jusqu'à quatre fois par an
 
Les travailleurs indépendants peuvent changer la base de cotisation jusqu'à quatre fois par an pour laquelle ils sont obligés de cotiser, au lieu de deux fois par an. Les enregistrements dans le régime autonome correspondant doivent être communiqués avant le début de l'activité.
 
Entrée en vigueur: à compter du 1er janvier 2018.
 

La base de cotisation minimale pour les travailleurs indépendants n'est plus liée au salaire minimum


 
Pour les travailleurs indépendants qui, au cours de chaque exercice, ont embauché un nombre de travailleurs égal ou supérieur à 10, l'assiette de cotisation minimale pour l'année suivante sera déterminée dans la loi générale du budget de l'Etat correspondante (jusqu'à présent c'était le même que pour le groupe de contribution 1 du régime général).
 
Plus de flexibilité dans les hauts et les bas du régime des travailleurs autonomes
 
Il sera possible de s'inscrire et de quitter le régime autonome (RETA) jusqu'à trois fois par an avec des effets dès le début ou la cessation d'activité, au lieu de mois complets et à partir du premier jour du mois.
 
Entrée en vigueur: à compter du 1er janvier 2018.
 

5. Mesures visant à clarifier l'imposition des travailleurs indépendants:


 
Déduction des coûts d'approvisionnement en logements
 
Les travailleurs indépendants qui utilisent partiellement leur résidence habituelle pour le développement de leur activité économique peuvent partiellement déduire les dépenses d'approvisionnement et de maintenance liées à leur activité. Le pourcentage à déduire sera le résultat de l'application de 30 pour cent à la proportion entre les mètres carrés du logement affecté à l'activité par rapport à sa superficie totale, à moins qu'un pourcentage supérieur ou inférieur soit prouvé.
 
Déductions dans les régimes liés à l'activité professionnelle
 
Les travailleurs indépendants peuvent également déduire jusqu'à 26,67 euros par jour d'indemnités journalières, si la dépense est engagée en Espagne, et jusqu'à 40,08 euros s'ils travaillent à l'étranger. À titre d'exigence, les dépenses doivent être produites dans les hôtels et les restaurants en utilisant tout moyen électronique comme moyen de paiement.
 

6. Couverture des imprévus professionnels:


 
Reconnaissance de la couverture accidentelle à l'itinere
 
Il est inclus dans le concept d'accident du travail, l'accident à l'intérieur, c'est-à-dire celui que subit le travailleur indépendant lorsqu'il se rend ou revient du lieu où l'activité économique ou professionnelle est exercée.
 

Plus d'informations et résolution des doutes


 
Pour plus d'informations et des questions sur l'entrée en vigueur de la nouvelle loi autonome, vous pouvez contacter notre département du travail (laboral@cinc.es).

 

MÁS NOTÍCIAS DE CINC

Avez-vous besoin d'aide avec Renta 2019?

Demandez un rendez-vous avec nos professionnels de CINC Conseil d’Affairs: ils résoudront tous vos doutes et ils seront en charge de faire votre déclaration de revenus pour votre tranquillité. 

Inscrivez-vous à la lettre d'information de CINC

Sujets d'intérêt


Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services et vous montrer des publicités en rapport avec vos préférences en analysant vos habitudes de navigation.

Si vous continuez à naviguer, nous considérerons que vous acceptez son utilisation. Vous pouvez obtenir plus d'informations en cliquant ici.

Accepter